Clause d'agrément : attention aux idées reçues